Les différences entre psychologue, psychiatre, psychanalyste, coach…

illustration différences psychologue et psychiatre

Il existe une grande diversité de professionnels travaillant dans le secteur de la santé mentale et du bien-être psychologique : psychologues, psychiatres, psychanalystes, psychothérapeutes, coachs personnels, psycho-praticiens… Cela peut induire une confusion lorsqu’il s’agit de trouver le professionnel adapté à ses besoins. Cet article vise à clarifier la spécificité de chaque métier afin de mieux comprendre la fonction et la formation de chacun.

La première chose à savoir c’est que certains de ces titres sont réglementés par la loi et que d’autres ne le sont pas :

  • Les titres réglementés par la loi : psychiatre, psychologue et psychothérapeute. Un métier réglementé signifie que seules les personnes qui remplissent certains critères peuvent exercer en utilisant ce titre. Par exemple, pour exercer en tant que psychologue, il est nécessaire d’avoir validé 5 années d’étude en psychologie et au moins 500 heures de pratique.
  • Les autres métiers ne sont pas réglementés : psychanalyste, coach, psycho-praticien, hypno-thérapeute, sophrologue…. Cela signifie que n’importe qui peut exercer en utilisant un de ces titres, sans nécessairement avoir fait d’études, sans avoir reçues de formations ou sans avoir d’expérience sur le sujet. Si vous faites le choix de consulter une personne exerçant sous un titre non protégé, il est nécessaire que vous lui demandiez quelles formations elle a suivi ainsi que la durée de ces formations (certaines formations peu sérieuses ne durent qu’un weekend, et on ne devient pas praticien en santé mentale ou coach en si peu de temps).

Il faut savoir qu’il est possible de cumuler les titres, selon les formations réalisées et la spécialisation de la personne. Il est donc normal de voir : des « psychologues psychothérapeutes » (psychologue formé à la psychothérapie), des « psychologues psychanalystes » (psychologues formés à la psychanalyse), des « psychiatres psychothérapeutes » etc… La présence d’un titre protégé garantie que la personne a eu une formation reconnue.

Le psychologue

Un psychologue est un professionnel de santé qui a validé 5 années d’études en psychologie et au minimum 500 heures de pratique en stage. De plus, lors de ses études, il a le plus souvent rédigé deux mémoires de réflexions sur sa pratique, évalués par un psychologue professionnel ainsi que par un enseignant.
Il existe différents types de psychologue :

  • Le psychologue clinicien est spécialisé dans la santé mentale et le bien-être
  • Le psychologue du travail est spécialisé dans le monde de l’entreprise
  • Le neuropsychologue est spécialisé dans les fonctions mentales supérieures (intelligence, mémoire…)

Les fonctions du psychologue clinicien sont d’évaluer et de prendre en charge les difficultés psychologiques et psychiatriques qu’une personne peut rencontrer au cours de sa vie. Il existe une grande diversité d’approches thérapeutiques à disposition du psychologue. Il peut donc se spécialiser dans une ou plusieurs approches selon ses convictions et son expérience personnelle (thérapies cognitivo-comportementales, psychanalyse, thérapies Humanistes, thérapies Systémiques, approche Narratives, hypnose, psychologie positive…). Certaines thérapies peuvent se rapprocher du coaching (thérapies cognitivo-comportementales) puisque le psychologue a un rôle actif et de conseil dans le processus de changement.
Les consultations d’un psychologue ne sont pas remboursées par la sécurité sociale, cependant certaines mutuelles peuvent prendre en charge une partie des frais déboursés.

Le psychiatre

Le psychiatre est un médecin qui s’est spécialisé dans la psychiatrie. Il a donc réalisé des études de médecine et peut ainsi prescrire des médicaments. Sa fonction est de diagnostiquer et de traiter les maladies mentales. Il est spécialisé dans une approche biologique et médicamenteuse des difficultés psychiatriques qu’il peut compléter par une approche globale de l’individu en prenant en compte les facteurs psychologiques et sociaux.

Le psychothérapeute

Le titre de psychothérapeute a été réglementé à partir de 2011. Cela signifie qu’avant cette date, n’importe qui pouvait exercer comme psychothérapeute. Depuis, seuls les psychologues, les psychiatres ainsi que les anciens psychothérapeutes pouvant justifier de 5 années d’exercices ont la possibilité d’obtenir ce titre.
La fonction du psychothérapeute est de mettre en place un processus thérapeutique destiné à soigner les souffrances et les difficultés psychologiques et psychiatriques de la personne.

Les autres titres : psychanalyste, hypnothérapeute, psycho-praticien, coach…

Les autres professions ne sont pas protégées par la loi, cela signifie que n’importe qui peut utiliser ce titre. Malgré ce risque, il existe de très bons thérapeutes, coachs…, il serait donc dommage de ne pas consulter ces professionnels s’ils correspondent à votre sensibilité personnelle. Je souhaite simplement vous inviter à être vigilant sur le sérieux du professionnel que vous avez en face. La santé mentale et le bien-être psychologique représentent des domaines sensibles sur lesquels il est nécessaire d’avoir une formation de qualité.

  • Le coach travaille avec des personnes qui n’ont pas de troubles psychiatriques ; il les aide à atteindre des objectifs de développement personnel.
  • Le psychanalyste s’appuie sur la pratique de la psychanalyse, mise au point par Sigmund Freud et développée par la suite par d’autres auteurs. Le thérapeute a un rôle relativement peu directif puisqu’il laisse la personne parler pour réaliser des associations d’idées et explorer ainsi son inconscient. Cette thérapie est souvent longue (plusieurs années), elle explore le passé lointain de la personne et vise d’avantage une meilleure connaissance de soi que la disparition des symptômes qui posent problème.
  • L’hypnothérapeute s’appuie le plus souvent sur l’Hypnose Ericksonienne. Cette méthode s’inscrit dans les thérapies brèves et vise à mettre la personne dans un état hypnotique afin de mobiliser les ressources inconscientes nécessaires à la réalisation du problème.
  • Le psycho-praticien vise à résoudre des difficultés d’ordre psychologique ou relationnelle. Il peut baser son approche sur certaines théories (PNL, Analyse Transactionnelle, hypnose…). Il est nécessaire d’être vigilant car cette personne n’a aucun diplôme reconnu par l’état et les théories sur lesquelles elle peut s’appuyer ne sont pas nécessairement validées scientifiquement, c’est à dire qu’aucune étude n’a encore prouvé son efficacité.

J’espère sincèrement que cet article a permis de vous éclairer sur les différences entre ces professionnels de la santé et du bien être.

Article rédigé par et mis à jour le